Kizomba et Semba avec Elvis

La kizomba est un genre musical et une jeune danse d’ANGOLA qui a vu le jour dans les années 1980/1990 et qui s’est aussi développée dans d’autres pays lusophones tels que le CAP-VERT, GUINEE-BISSAU, MOZAMBIQUE…

Cette danse est surnommée le tango africain car elle puise principalement ses mouvements dans le tango et le zouk.

Je l’enseigne depuis 5 ans à Pau en axant principalement mes cours sur le guidage, la connexion, le ressenti et la musicalité. Si je devais définir mon style je dirai qu’il est un mix entre la kizomba traditionnelle et l’urban kiz.

Mon projet plutôt utopique serait de voir tous les danseurs sur une même piste peu importe l’association d’origine tant qu’on est dans le partage. Et comme le mot kizomba vient du Kimbundu (une des principales langues parlées en ANGOLA après le Portugais) et qui veut dire FÊTE… alors viens faire la fête avec nous jusqu’à surchauffe des orteils!

Le semba quant à lui est l’ancêtre de la kizomba et a vu le jour dans les années 1950. Dans les années 1960 et 1970, des évolutions apparaissent, avec l’apport d’éléments de rumba congolaise, de merengue, de samba, voire de rock, et l’utilisation d’instruments électriques.

En revanche, la danse semba, correspondant à la musique semba plus rapide, autorise et se caractérise par des déplacements plus rapides et plus énergiques, le tout dans un style très dynamique et festif. Il faut noter que la kizomba et le semba partagent en grande partie les mêmes bases, et même si on peut considérer que la kizomba est une version simplifiée du semba, la rapidité d’exécution et la précision dans le guidage font que cette danse fait rapidement transpirer, d’où la mise en jambe avec des échauffements sur des musiques d’afro-house.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *